© Photo : Sophie Gagnon-Bergeron

Le parcours atypique de marielle jennifer couture recoupe le graphisme, le journalisme, l’art, la littérature et le militantisme. Après une technique en Art et technologie des médias profil publicité, elle entame un baccalauréat interdisciplinaire en arts en 2002, qu’elle interrompt pour élever ses trois enfants. De retour aux études en 2017, elle complète un certificat en création littéraire.

Elle a été journaliste culturelle pour Voir/Saguenay-Alma, journaliste­­ au Quotidien/Progrès-Dimanche et a cofondé le webzine subversif Mauvaise Herbe. Instigatrice de la portion régionale du mouvement Occupy, candidate pour le parti Rhinocéros aux élections fédérales de 2011 dans la circonscription de Chicoutimi-Le-Fjord et de 2015 dans le comté Jonquière, elle occupe successivement les postes officiels de Directrice des arcs-en-ciel, de Rédactrice en chef du quotidien et de Sorcière patentée. Elle co-organise le festival engagé Virage: fabrique d’idées et nourrit son amour du design avec LUM, une association créative qui met le design au service de la transmission de savoirs.

Présentement étudiante à la maitrise en art de l’UQAC, sa pratique hybride les arts et la littérature dans une démarche de création écoféministe.

L’art est sa « chambre à soi ».